European Digital Literature

Erasmus intensive program - 2014 - MADRID.

Mots-clés: Real time poetry game - Abstract - Text generator - Spect-acteur - Interactive - L’hyperfiction de l’ambulatoire - Immersion de performance - Interprétation dans l’histoire - Le geste - Installation.

LUCY IN THE SKY…

Le projet «Lucy in the sky» consiste en la création d'un récit. Celui-ci est créé de manière séquentielle, par l’accumulation de mots.

Les mots sont générés par un algorithme qui va les rechercher dans une base de données. Cette dernière a été constituée de manière précise pour s’assurer que le récit ait un sens (l’utilisation de phrase à trous a permis cela).

 

L’utilisateur va commencer le récit par «Picture yourself» qui sont les premiers mots de la chanson «Lucy in the Sky with Diamonds» des Beatles. Ensuite il aura le choix entre trois mots qui apparaîtront sur le premier écran. Le second étant dédié à la consultation du résultat, c’est-à-dire du mot sélectionné accompagné d’un verbe ou d’un mot de liaison. Le choix d’un mot sur le premier écran implique l’apparition de trois nouveaux mots qui seront également générés de manière aléatoire mais conditionnée par le mot précédent. Et ainsi de suite jusqu’à la fin du récit.

 

A la fin, lorsque tous les mots composant l’histoire auront été sélectionnés, ils apparaîtront tous ensemble de manière chronologique avec leurs mots de liaison. Chaque mot est également associé à une image. Ainsi la lecture finale du récit s’accompagnera d’une mosaïque d’images. Les séquences entre chaque mot (liés à une image) seront assez courtes pour donner l’illusion d’un film.

pic-madrid2
pic-madrid3
pic-madrid4
pic-madrid5

Dans notre projet, les scénarios sont également construits à partir de l’idée d’une volonté de développer l’imagination. Le spectacteur a ainsi la possibilité d’élaborer un futur avec la phrase «Picture yourself in». C’est une invitation à continuer une histoire et à rentrer dans un jeu de création et de projection vers le futur.

 

Notre choix des images se veut être une ouverture vers un ailleurs. Cela accroit une impression de surréalisme. A contrario du projet qui fût présenté au départ, l’organisation ou structure de notre récit a mis l’accent sur une narration basée sur la sémiotique et non plus sur une organisation à partir des données.

Ce projet à été créé et réalisé par :

Zina Intabi - Marion Daeldyck - Frédéric Cognard - Anja Radović- Jana

  • White LinkedIn Icon
  • White Google+ Icon
  • White YouTube Icon

© 2018 chams-zinaintabi.com

pic-madrid4

Describe your image.